Subjonctif

Le subjonctif est comme l’indicatif, l’impératif et le conditionnel, un mode grammatical personnel. Cela signifie qu’il est une façon d’exprimer un fait pour le verbe. Ainsi, le subjonctif permet d’exprimer quelque chose d’incertain, d’imaginaire, de possible sans que ce ne soit sûr ou réel. Il existe 4 temps dans le subjonctif, dont deux qui sont plus souvent utilisés.

Les différents modes grammaticaux

Avant d’expliquer ce qu’est en détail le subjonctif, voyons les différents modes grammaticaux existant dans la langue française et leur utilisation.

 

Commençons par les modes personnels :

- indicatif : c’est le plus courant puisque évoque un fait passé, qui se passe ou qui se passera et il inscrit l’action dans un monde réel. Il est divisé en 10 temps.
- impératif : permet d’exprimer un ordre, un encouragement, une exhortation, un souhait, une prière, une défense ou une invitation. Il n’a qu’un temps.
- conditionnel : il énonce un fait non réalisé, mais qui pourrait. Utilisé notamment pour exprimer l’hypothèse. Il est divisé en 3 temps.
- subjonctif : exprime quelque chose d’envisagé, mais non réalisé concrètement. Il est divisé en 4 temps.

 

Ensuite, on troue les modes impersonnels :
- infinitif 
- participe
- gérondif

Les temps du subjonctif

Comme nous l’avons déjà précisé, le subjonctif est divisé en 4 formes de temps. Deux formes sont plus couramment utilisées : le présent et le passé. Le subjonctif présent se construit de la forme suivante : que + sujet + verbe conjugué subjonctif présent. L’ordre des éléments peut être différent en fonction de la forme de la phrase. Le subjonctif passé est construit avec l’auxiliaire être ou avoir : que + auxiliaire conjugué au subjonctif présent + participe passé.

Les deux autres formes de temps du subjonctif sont l’imparfait  et le plus-que-parfait. Ces deux temps remplacent respectivement le subjonctif présent et le subjonctif passé comme l’imparfait et le plus-que-parfait de l’indicatif viennent remplacer respectivement le présent et le passé composé.

Les fonctions du subjonctif

Le subjonctif va donc être utilisé pour des faits non réels. Ainsi, il va permettre d’exprimer un souhait, un désire. Mais il est également utilisé pour une indignation, un étonnement, un commandement, ou dans diverses autres situations bien précises (locutions conjonctives, certaines expressions...). On met toujours une proposition sujet introduit par que, qui, qu’il(s) qu’elle(s) ou qu’on.